Haut de page

Bas de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

moche

moche adjectif et nom.

1. Laid.

Et moi j'continue mon cinoche | Au pied de ces buildings miteux | J'voudrais crever avant d'être moche | J'voudrais finir comme toi mon vieux Gavroche (Renaud, « La Chanson du loubard », Place de ma Mob, 1977) .

Pourquoi tu fais la fraiche, alors que t'es moche ? (Soprano, « Kamarades », Le Corbeau, 2011) .

Même si t'es moche et fauché, tu peux t'ralier à ma cause (Niro, « Que du vécu », Paraplégique, 2012) .

2. Immoral.

Les gosses traînent les poches pleines, c'est moche, même | Qu'en société on les appelle des phénomènes (Fabe, « Rien ne change à part les saisons feat. Dany Dan », Lentement mais sûrement, 1996) .

J'ressors du parloir, 25 grammes entre les fessiers | C'est moche, mais c'est comme ça quand on n'est pas Jean-Marie Messier (Sinik, « Paroles d'hommes », Ballon d'or, 2009) .

3. Triste.

Depuis qu'elle a des problèmes articulaires, ma mère n'arrête pas de répéter que c'est moche de vieillir !

étym. De moche « écheveau de fil non tordu, vendu par paquet de 10 livres », variante de l'ancien français moque « mie de pain » issu du francique mokka « masse informe » (TLF) .

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager

Chargement...

Suivre le Dictionnaire de la Zone