Scroll Up

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

Dictionnaire Lexique m Définition de marrer (se)
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

marrer (se)

marrer (se) verbe pronominal.

Rire. Syn. se bidonner.

Hé camarade | Si les jeux sont faits | Au son des mascarades | On pourra toujours se marrer (Noir Désir, « Comme elle vient », 666.667 Club, 1996) .

On a la rage mais c'est pas celle qui fait baver | On a des blagues mais c'est pas celles qui les font marrer (Fabe, « Juste à cause de ça », La Rage de dire, 2000) .

J'me dis qu'avec nos styles ridicules | Dans 10 ans on risque de s'marrer | Quand on se reverra avec du recul (Hocus Pocus, « Hip-hop ? feat. The Procussions », 73 touches, 2005) .

Merde, elles avaient pas qu'du mauvais ces tours. J'ai vu s'passer d'ces trucs dans ces immeubles qui m'ont fait toujours marrer quand j'y repense tu vois (Mac Tyer, « Justice », Untouchable, chapitre 1, 2012) .

étym. Origine incertaine, probablement de l'espagnol mareo « ennui », marear « ennuyer », le sens actuel provenant d'une antiphrase, se marrer signifiant également « rire (amèrement) de quelque chose qui devrait plutôt faire pleurer » (TLF) .

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager