Scroll Up

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

Dictionnaire Lexique m Définition de marron
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

marron

marron nom féminin.

1. Coup. Syn. beigne, châtaigne.

Y m'a filé une beigne | J'lui ai filé un marron | Y m'a filé une châtaigne | J'ui ai filé mon blouson (Renaud, « Laisse béton », Place de ma Mob, 1977) .

2. Haschisch.

Dis leurs qu'ils réfléchissent entre la blanche et la marron | Que le père noël existe et qu'il ressemble a s'y méprendre a ton daron (Sofiane, « Outro », Blacklist, 2011) .

Bédave la beuh devant les bleus, finit avec les yeux rouges | Bicrave d'la marron dans le noir, c'est plus des gueuche c'est des oufs (Guizmo, « C'est tout », C'est tout, 2012) .

adjectif.

3. Déçu, dépité, trompé.

Mais comme pour s'tirer faut des ronds | T'es marron (Francis Lalanne, « T'es marron », Francis Lalanne, 1980) .

Rien n'est prévisible sous les néons | Pour pas finir marrons, combien jouent les nuisibles (Shurik'N, « Sûr de rien feat. Freeman », Où je vis, 1998) .

étym. 1. Emploi métaphorique du mot marron par analogie de forme et de couleur. - 2. Emploi métaphorique du terme par analogie de couleur - 3. Emploi élargi de marron « esclave noir fugitif », issu de l'espagnol ci-marron « animal domestique échappé et redevenu sauvage » (Colin) , être marron ayant aussi pour sens moins employé « être pris en flagrant délit ».

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager