Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

maquer

maquer verbe transitif.

1. Devenir le souteneur d'une prostituée.

Classique, comme l'hypocrisie des gens du showbiz | Ils veulent maquer ma poésie, intérêt oblige (Youssoupha, « Classique (Plus rien ne m'étonne) », À chaque frère, 2007) .

2. Vivre en concubinage.

On était tous maqués | Quand toi t'étais tout seul | Tu disais j'me fais chier | Et j'voudrais sauver ma gueule (Renaud, « Manu », Le Retour de Gérard Lambert, 1981) .

  se maquer verbe pronominal.

3. Se mettre en ménage, vivre en concubinage.


Frank Margerin - (Lulu s'maque- 1988).

Suspect si je la smacke et qu'elle suce ma queue | Mieux vaut ne pas se maquer, plutôt rester amis… (Vîrus, « C'est dimanche, il pleut… », Le Choix dans la date, 2011) .

Ma musique j'l'aime mais avec elle j'vais pas m'maquer | C'est qu'une infidèle capricieuse t'as pas remarqué (Sexion d'Assaut, « Raggamuffin de Selah Sue (Remix) », 2011) .

étym. De mac.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager

Chargement...