Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

sécher

sécher verbe transitif.

1. Manquer volontairement des cours.

J'vais à la fac de la façon la plus lente | Mais j'aurais dû sécher pour éviter l'amiante (MC Solaar, « Les temps changent », Paradisiaque, 1997) .

Un son à te faire griller les feux | Sécher les cours comme Miss France 2001 (113, « 113 fout la merde feat. Thomas Bangalter (Daft Punk) », 113 fout la merde, 2002) .

La flemme de s'réveiller, de travailler, sécher les cours | Mon destin correctionnel, Dieu seul sait c'que j'encours (Nessbeal, « À chaque jour suffit sa peine », NE2S, 2010) .

2. Ne pas savoir résoudre un problème ou répondre à une question.

J'ai séché à la question sur la cinquième république ! Ch'avais même pas qu'on était en république d'abord !

3. sport. Mettre K.-O., hors de combat.

— T'as vu le combat de Farid ? — Ouais ! — Alors ? — Il s'est fait sécher au deuxième round !

4. Tuer.

Si un tel ou un tel veut me sécher | J'suis protégé, les frères Klitschko risquent de s'fâcher (Driver, « Le Maire de la ville », L'Architecte, 2010) .

étym. Emploi expressif du verbe sécher « rendre sec ».

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager