Scroll Up

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

Dictionnaire Lexique t Définition de trouille
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

trouille

trouille nom féminin.

Peur. Syn. frousse.

Nous ne sommes plus que pour la honte ou la peur | La trouille nous coupe les couilles et brouille les communications (Loco Locass, « La Censure pour l'échafaud », Amour oral, 2004) .

On prend d'la drogue car on est tout naze | Quand on est sobre on a la trouille ca c'est sûr (A2H, « Pas de questions sans réponses », 2011) .

On est des corps que la bac fouille ils s'foutent de nous car on bafouille | A 14 piges ils m'ont cafouillé j'te cache pas qu'j'avais la trouille (Sexion d'Assaut, « Plus qu'un son », Les Chroniques du 75 Vol. 2, 2011) .

étym. Origine incertaine, probablement dériver du verbe ancien et moyen français troillier « broyer » ; peut-être également trouiller, répandu dans les dialectes de Franche-Comté, du Jura, au sens de « lâcher des vents » (TLF) .

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager