Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

tête

1.
tête nom féminin.
  avoir, prendre la grosse tête locution verbale.

Se croire plus important que l'on est.

J'envoie les missiles sur votre putain d'tarmac | Depuis que j'ai pris la grosse tête obligé d'mettre une snapback (Orelsan, « Freestyle pour Can I Kick It 2 », Can I Kick It 2, 2011) .

  prendre la tête à qqn locution verbale.

2. Importuner une personne en lui tenant des propos énervants voire désobligeants ou des reproches.

Ma mère me prend la tête, j'crois qu'elle ne me comprend pas | J'pense que c'est normal, tant pis j'fais avec (Alonzo, « J'fais avec », Amour, Gloire & Cité, 2012) .

Si le mec te prend la tête dis lui ya koi là koi là (Black Kent, « #Yakoi », Vendeur de rêves, 2012) .

3. Ennuyer avec des choses compliquées qui demande des efforts (généralement intellectuels), préoccuper.

Ecstasy dit problème les problèmes ou bien la musique | Ça t'prends les trips ça te prends la tête et puis tu prie pour que ça s'arrête (Stromae, « Alors on danse », Cheese, 2010) .

Des vols et tout ça j'ai lâché | Préfère des tournées | Mais si t'achète pas mes skeuds frère | J'devrais y retourner | J'ai pas envie et puis ça me prend la tête, ça m'gonfle (Lunatic, « Hommes de l'ombre feat. Mala », Nouvelle Donne 2, 2000) .

  prise de tête nom féminin.

4. Chose compliquée, prenante, tourment.

La nuit j'écris mes prises de tête, mes crises de nerfs | Sur des beats de Skread (Orelsan, « Étoiles invisibles », Perdu d'avance, 2009) .

La pire chose : mon bic déteste les beats de dance | Les tristes textes écrits sans prises de tête (L'indis, « J'y ai cru feat. Lavokato », Mon refuge, 2012) .

Mon rap c'est une prise de tête mais ça m'permet d'me défouler (Saké, « La Clef de la cave », La Clef de la cave, 2012) .

5. Dispute.

Je ne me souviens plus non plus quel sujet fut le prétexte de sa prise de tête, entre nous : vous et moi, jamais une expression n'a été aussi juste pour définir ce qu'elle faisait. (Pedro Campos, Les Chemins du chaos, 2012) .

  se prendre la tête locution verbale.

Se donner du mal.

Tu crois qu'j'me prends la tête, pour écrire j'fais ça au feeling | Vous faites la fête, on fait d'l'oseille négro, demande à Willy (Guizmo, « Téléminati », 2012) .

C'est la crise, c'est la crise | Ta carte bleue deviens grise | Tu t'prends tellement la tête | Que sous tes veuches | Y'a des griffes (Philz, « Brown Groove », Brown Groove, 2012) .

  se prendre la tête avec qqn locution verbale.

Se disputer, entrer en conflit verbal. Syn. s'embrouiller.

Espèce de bête | J'ai pas le temps de me prendre la tête avec toi (Time Bomb, « Explose », 1996) .

Prends pas la tête avec Adriana Karembeu | La plupart de mes sœurs sont en mode 40-42 (Amy & Bushy, « Zoulettes », One Life, 2010) .

Les débats à 3 heures du mat, les rêves de gloire avec Julien | Rentrer trop tard, se prendre la tête avec sa p'tite amie (Abdallah, « Wesh Akhi », 2012) .

étym. Emploi expressif du terme tête.
2.
tété nom masculin.

Sein de femme. Syn. lolo, néné.

Le soir, après le repas, Tonton était sorti, j'allais la voir dans sa chambre au deuxième, parce ce que je ne dormais pas. Elle venait de finir sa toilette et était nue. J'admirais ses gros tétés un peu pendants. Elle me les laissa embrasser et… (Claudine Chevalier, Et Pourquoi Pas !, 1970) .

étym. Du participe passé de téter.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager