Scroll Up

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

Dictionnaire Lexique d Définition de dégueulasse
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

dégueulasse

dégueulasse adjectif.

1. Laid, sale, dégoutant. Syn. crade.

Ils ont fracassé tes saisons, déréglé ton climat | Ils ont coupés l'horizon avec du béton dégueulasse | Ils ont exterminés ta faune, racheté ta flore (Keny Arkana, « Terre mère n'est pas à vendre », Désobéissance, 2008) .

J'parle de la chienne que j'ai fait aboyer la veille | J'me rappelle plus de sa tête, j'sais juste qu'elle était dégueulasse (Orelsan, « Courez courez », Perdu d'avance, 2009) .

J'écris de la main gauche, dégueulasse est mon buvard (Nessbeal, « À chaque jour suffit sa peine », NE2S, 2010) .

2. Injuste, immoral, méchant. Syn. moche, vache.

Dégueulasse, j'peux plus voir ma face dans la glace, | C'est plus comme à l'époque où j'avais l'impression d'être classe (Fabe, « Comme un rat dans l'coin », Détournement de son, 1998) .

C'est tout jeune et ça ne sait pas | Que pour les amoureux, hélas | La vie est bien dégueulasse | Un beau jour les filles se cassent (Renaud, « Mal barrés », Boucan d'enfer, 2002) .

nom.

3. Personne immorale, pervers.

C'est un gros dégueulasse ce mec ! La première fois que je suis sortie avec lui, il voulait que je le suce !

J'suis un gros dégueulasse, le genre qui garde ses chaussettes au lit | Et ma prose est torride (Deen Burbigo, « Partiel de punchline », Site Neo Boto, 2012) .

Verlan lassedeg.

étym. De dégueuler avec resuffixation en -asse.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager