Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

dérouiller

dérouiller verbe transitif.

1. Battre, donner des coups.

Je me suis fait dérouiller par une bande de voyous, à la Foire du Trône. Des gars que vous devriez signaler à vos copains de l'arrondissement. Des gars qui s'amusent à pincer les fesses des filles. (Léo Malet, Casse-pipe à la Nation, 1957) .

verbe intransitif.

2. Prendre des coups.

Toujours le mec pas clair qu'on fouille | Le petit qui dérouille, qu'on verrouille | Justice à deux vitesses (Shurik'N, « L.E.F. », Où je vis, 1998) .

3. Avoir mal, souffrir. Syn. déguster.

J'ai une importante coupure à la tête, due peut-être à l'une des ceintures de sécurité légèrement distendue. Il n'en faut pas beaucoup. J'ai aussi heurté avec le casque le toit de la cabine. Je me suis fait rafistoler sur le quai. À vif. J'ai dérouillé. (Rémy Julienne, Ma vie en cascades, 2009) .

étym. Emploi métaphorique du verbe dérouiller « enlever la rouille », avec l'idée qu'on donne des coups pour faire tomber la rouille.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager