Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T V W Y Z

pomper

pomper verbe transitif.

1. Plagier, copier.

Me pompe pas ma façon de crier ou c'est l'tribunal | Le gang des motards saura rester original (Stupeflip, « Apocalypse 894 », The Hypnoflip Invasion, 2011) .

Le MC est coupable de faire du son écoutable | Et si tu m'pompes, n'oublie pas que ton nègre est toubab (L'indis, « Ils m'ont dit », Mes classiques, 2011) .

Grosse punchline, si tu pompes mes rimes tu vas te casser la mâchoire | Mon égo est plus gros que mon reflet dans le miroir (Johnson Smitherz, « Dites bonjour au meilleur », 2012) .

2. Pratiquer une fellation. Syn. sucer, piper.

Laisse-moi faire mon blé | M'faire pomper mon sexe gonflé | Par une tismé qui a les fesses bombées (L'Entourage, « Hail Mary (Freestyle) », 2011) .

Verlan pépon.

  pomper l'air à qqn locution verbale.

3. Importuner qqn.

Pourquoi tu n'vas pas pomper l'air de quelqu'un d'autre loin d'ici ? | Là où l'on t'aimera enfin dans d'obscures zones linguistiques (Fixpen Sill, « Rien à foutre », Le Sens de la formule, 2011) .

étym. Emplois métaphoriques du verbe pomper « aspirer un liquide ».

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager