Scroll Up

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

Dictionnaire Lexique v Définition de vent
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

vent

vent nom masculin.

1. Refus. Syn. zeph.

J'avance en ville à vive allure, arrive à l'heure | Et voilà révolu le temps des retards et des vents (Kacem Wapalek, « La Bombe », 2010) .

  mettre un vent ou dans le vent locution verbale.

2. Se débarrasser de quelqu'un.

Je l'ai mis dans le vent, | avec plus de style que le Mac Do à deux gérants (Fabe, « Fais-moi du vent », Befa surprend ses frères, 1995) .

3. Ignorer qqn.

Une meuf qui t'mets un vent… C'est un pain perdu (Black Kent, « Dopé/ Bafana Bafana remix », 2011) .

  se prendre un vent locution verbale.

4. Être ignoré par quelqu'un. Syn. ne pas être calculé, se prendre un râteau.

On veut qu'nos rêves se réalisent, on freestyle | On s'prend des vents, au moins on s'rait à Nice on aurait l'mistral (Fizzi Pizzi, « Concrètement feat. L'indis », Un tour de manège, 2012) .

À force de se prendre des vents par Marianne on se console en se disant qu'il nous reste ceux de Marie-Jeanne (Gaïden, « En équilibre », Toxiplasmose, 2012) .

étym. Emplois métaphoriques du terme vent, analogie avec le souffle que produit une personne qui s'en va.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager