Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

jobard

jobard, e adjectif.

1. vieilli. Naïf, crédule.

— L'abbé Sanctis est un étourdi, fit ma tante avec chaleur, un jobard. — Un jobard qui répète ce qu'on dit en ville sur votre neveu, madame Plasse. Qu'il ait tort ou qu'il ait raison (et j'ai mon opinion sur ce sujet), n'est-il pas fâcheux que des histoires circulent sur le compte de Manuel ? (Julien Green, Le Visionnaire, 1994) .

2. Fou.

D'autres déclarent tout simplement que pour en arriver à se mettre dans de pareilles situations, il fallait assurément être complètement jobard… (Louis Foucherand, Une vie de reporter, 2001) .

Verlan barjo.

  c'est pas jobard locution verbale.

3. C'est pas joli.

Finalement il vaut mieux que tu casses la télé, c'est plus sain et moins dangereux ! Tu sais les programmes, à part la vie des animaux, c'est pas jobard. (Saïd Mohamed, Putain d'étoile, 2003) .

étym. 1. Plusieurs origines possible, peut-être de Job, personnage biblique tombé dans la misère et raillé par les gens. - 2. Sens dérivé de 1.
■ Resuffixation après apocope de joli.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager