Haut de page

Bas de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
C
C. P. cabane câble cacahouète cacedédi cacheton cadavre cageot cagoince  cagoinsse cagole cagouince caguer caillassage caillasse caillasser caille cailler caillera cainf cainfri cainri caisse cake cakos calancher calbar(d) calbute calcif calculer calebar calèche calefouette calendos caleter calfouète calfouette calibre calibré calmos calotte calter came camé camer (se) camtar  canard canarder cancevas  caner canne canné canner canon cantoche capote capter carafe (en) carapater (se) carburer carlouche carna carotte carotter carrer Carrouf carton cartonner cartouche (mettre une) casoce casos casquer casse casse-dalle casser cassos castagne castagner cave CC cèf céfran cegar céhusse  cendar cendard cess césu  ceuvi cevi chaffrave chafrave chaille (à) chambrer chanmé chapeau charbon charbonner charbonneur charcler charclo chargé charger charlat charlater charlot charrette châtaigne chatte chaud chaudard chaudasse chauffer chbeb chébran chéchère check chécra cheh chéla chelou chetron cheum cheuri chiadé chiader chialer chiant chiard chiasse chiatique chibre chibré chichon chicos chié chien chiennasse chier chieur chifonner chiller chim chinago chinetoc chinetoque ching-chong chiotte chiré chlague  chlasse chlasser chlinguer chméta chnek chnouf chocotte chômdu chômedu choper choucar choucrave choucrouter chouf choufe choufer chouffe chouffeur chouia chouille chouiner choukar choune chourave chouraver choure chourer chouya chtar chtarbé chtouille cibiche cimère cinoche cistera cistra clacos clamser clandé clando claouis claque claque-merde claquer claquos clash  clasher  clean  clebs clochard clodo clope cloper cloque (en) clubeur  coacher coaltar cocard coco cocoter coffrer cogne cogner (se) colis coltar coltiner (se) comater comète commico con condé connard connasse conneau connement connerie conno conso cool  cops  coquard coquillard cossard costard cotise coucher coucougnette couille couillon couillonner coupe-tif courser cousin couz crac cracher cracra crade cradingue crado cradosser craignos craindre cramé cramer crampe cramper crapahuter crapauter crapoter craque craquer crari crasse crasseuse cratère cravacher cravater crécher crème crevard crève crever crevure crew  criave crobard crocs (avoir les)  croma crôme  croque croquer (faire) crosse crouille croulant croume croûter (se) cucul cueillir cuir cuit cuite cuiter (se) cul cunni cureton

couille

couille nom féminin.

1. Testicule. Syn. roubignole.

J'ai enfin bloqué mes couilles car souvent mes couilles parlaient | Pas étonnant qu'les demoiselles, soient choquées par mon dialecte (Dinos Punchlinovic, « Performerz feat. Beeby », Thumbs Up, 2011) .

Nos couilles ont une valeur inestimable elles n'se rebicravent pas (Lacrim, « Intro », Toujours le même, 2012) .

Perso, moi, j'ai pas besoin de toi | Patate dans les dents, l'autre dans les couilles | Et je me casse au nord sud (Stwizo, « Fuck les préjugé », L'Impact du jeune majeur, 2012) .

2. Problème.

Si je suis en retard c'est parce que j'ai eu une couille avec ma voiture !

3. Erreur.

Y a une couille dans ton soft, t'as n'importe quoi dans tes bits !

Verlan yoc.

  casse-couille adjectif et nom.

4. Personne qui ennuie, qui dérange, importune.

Il est casse-couille ce mec à vouloir nous vendre sa merde !

  couille molle nom féminin.

5. Personne peureuse, sans courage, poltronne.

Ils vous ont traités de couilles molles! scanda le gros Camus, visiblement choqué, blessé et furieux de cette appellation qui les atteignait tous, car les deux Gibus, c'était sûr, n'avaient été attaqués et insultés que parce qu'ils appartenaient à la commune et à l'école de Longeverne. (Louis Pergaud, « La Guerre des boutons », 1913) .

Tu respires encore ? Coup d'bol, couille molle ! (Zekwe Ramos, « Buzz l'éclair », Néochrome Hall Stars Game, 2012) .

  ma couille interjection.

6. Terme amical pour interpeler un ami. Syn. ma gueule, ma poule.

Ça va ma couille ?

  sans-couille nom masculin.

7. Lâche, timoré, sans courage.

Les bridés et les enturbannés filent la thune. Les têtes de con arrêtent de chier dans leur ben. Et les ramassis de sans-couilles ont le cul propre parce qu'il a été bien léché. Pendant ce temps-là, les boites se pètent la gueule, les gens n'achètent plus rien parce qu'ils ne peuvent plus ou parce qu'ils ne pourront plus et ils se font virer ou ils vont se faire virer. Un bon gros bordel qui va nous tous nous foutre à la rue à poil, ce qu'on appelle aussi « une crise financière ». (Groland, La Crise financière expliquée par Groland, 2009) .

  avoir des couilles, avoir les couilles de faire qqch locution verbale.

8. Être courageux.

J'ai les couilles de faire avancer les choses moi imprévisible sur le ring comme de la hoya[1] (Mac Tyer, « J'm'ennuie grave », D'où je viens, 2008) .

J'suis comme Youssoupha, je gest' | Personne n'a les couilles de me tirer une balle dans la tête (White, « Pirates », Black n' White, 2012) .

Dans l'93 c'est soit t'as des couilles, soit tu déménages (Fababy, « Baby Baby No More », La Symphonie des chargeurs, 2012) .

  casser les couilles locution verbale.

9. Importuner, embêter. Syn. emmerder.

J'viens d'un bled ou c'est la guerre vas-y fuck you ma gueule | Viens pas me casser les couilles (Despo Rutti, « 3 millions », Les Sirènes du charbon, 2006) .

On vit une triste époque dans nos quartiers ça s'ressent bien | On passe notre temps à galérer et on s'casse les couilles pour un rien (Raphiix, « Prophétie feat. Kalam », 2012) .

Var. péter les couilles .

  être encore dans les couilles de son père locution verbale.

10. Ne pas être encore né.

Quand j'ai commencé à bosser, t'étais encore dans les couilles de ton père !

  partir en couille locution verbale.

11. Se dégrader, s'altérer. Syn. partir en cacahouette.

Babylone veille, Babylone veille jamais Express D ne paye | Delta deale la sienne ça se pourrait | Peser le pour, le contre, le pour, le contre | Pour me rendre compte qu'en fait mon esprit part en couilles (Expression Direkt, « Mon esprit part en c… », La Haine soundtrack, 1995) .

Le sang de l'Afrique sur les mains du gouvernement français | Si le monde part en couilles cela n'empêche pas la Terre de tourner (Mac Tyer, « France Fuck », Untouchable, chapitre 1, 2012) .

Var. barrer en couille .

  s'en battre les couilles locution verbale.

12. S'en moquer, n'en avoir que faire. Syn. s'en foutre, s'en tamponer le coquillard.

On slalome entre seringues et douilles | La mort est à l'œuvre et tout le pays semble s'en battre les couilles (IAM, « Mars contre attaque », Ombre est lumière, 1993) .

J'écris la nuit j'essaie d'avancer, j'm'en bats les couilles du rap français | J'en ai marre d'être jugé pour mes pensées, j'fais pas du son pour les faire danser (Swift Guad, « Bombe à retardement », Hécatombe 2.0, 2011) .

J'm'en bats les couilles, yo, j'me réveille et j'matte des films de boule japonais | Et yo négro j'm'en bats les couilles (Joke, « Luther Burger », 2011) .

  se faire des couilles en or locution verbale.

13. Gagner beaucoup d'argent.

Avant de me ranger, je me faisais des couilles en or en businessant à droite à gauche…

  se vider les couilles locution verbale.

14. Éjaculer en faisant l'amour ou en se masturbant. Syn. se dégorger le poireau.

Si je vais aux putes, c'est juste pour me vider les couilles !

  une couille dans le potage locution.

15. Problème, difficulté.

Ils voulaient tous, je crois, que je rampe ou m'assois | Y a comme une couille dans le potage, un rat dans la soupe | Un chat dans la soute. On démasque le faux en grattant la croûte. (Triptik, « On baigne dans l'faux », Microphonorama, 2001) .

étym. Du latin populaire colea, du latin classique coleus «testicule».

  1. ↑  Oscar de la Hoya, boxeur américain.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager

Chargement...

Suivre le Dictionnaire de la Zone