Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2022)

meuf

12 commentaires


Vandana

Vandana il y a 4 ans

Est-ce correct si j'interprete la connotation du mot "meuf" aussi comme "un objet de désir" et pas seulement "femelle" ou "fille"?

Répondre

Cobra le Cynique

Cobra le Cynique il y a 4 ans

Non. Le mot meuf est employé comme le mot mec sans connotation particulière.

Latrodecte

Latrodecte il y a 2 mois

Peut-être la banalité du terme cadrait-il mal avec la grandeur, réelle ou supposée, généralement attribuée à Simone Veil? N'en déplaise aux auteurs de ce fort intéressant et utile dictionnaire, tant le sujet du SMS que les responsabilités exercées par son expéditrice méritaient un peu plus de raffinement, de gravité et de circonspection. Que meuf soit un terme banal est une chose, cela n'est pas pour autant un terme très élégant, pas plus que l'usage qui en est fait habituellement. Et c'est sans doute ce manque d'élégance qui lui valent sa si négative connotation.

Répondre

Cobra le Cynique

Cobra le Cynique il y a 2 mois

Élégance et argot sont antinomiques. L'argot, c'est le vulgaire. Peut-être que ça vous a échappé...

Latrodecte

Latrodecte il y a 2 mois

Ça ne m'a pas échappé et c'était tout le sens de ma remarque. Le SMS à propos duquel vous avez ajouté un commentaire dans votre définition du mot était vulgaire, alors que le moment de son envoi, son sujet et les responsabilités de son expéditrice réclamaient un peu plus d'élégance. Ceci explique sans doute pourquoi il y a eu réaction, en particulier du Canard, même si celle-ci était maladroite. Et pas forcément parce que les esprits sont "étroits", comme vous l'écrivez, manifestant ainsi une absence de réflexion sur le contexte de l'article et de la réaction, et donc, une certaine "étroitesse" d'esprit vous aussi.
Maintenant merci pour votre fort utile travail.

Répondre

Cobra le Cynique

Cobra le Cynique il y a 2 mois

La couleur de la peau de la personne en question n'est peut-être pas étrangère à ces réactions...

Latrodecte

Latrodecte il y a 2 mois

La couleur de la peau d'une personne ne doit pas non plus être une excuse pour la laisser dire/écrire n'importe quoi, sur n'importe quel ton, à propos de n'importe qui.

Et la personne particulière dont nous discutons, en l'occurrence, a par ailleurs raconté un paquet de conneries, sur un paquet de sujets, indépendamment de la couleur de sa peau. Bien plus que cette dernière, le poste qu'elle occupait à l'époque l'exposait à la critique et impliquait de faire attention à sa parole.

Dans le cas d'espèce, le rasoir d'Occam s'applique: le manque d'intelligence et d'élégance du SMS est l'explication la plus vraisemblable.

Répondre

Cobra le Cynique

Cobra le Cynique il y a 2 mois

Disons que dans son cas, la couleur de sa peau est une circonstance aggravante...

Latrodecte

Latrodecte il y a 2 mois

C'est trop facile. Elle aurait pu être tout autant une circonstance ayant facilité l'accession à ce poste pour lequel, nonobstant la couleur de sa peau, on pourrait arguer que cette dame n'était pas faite, au vu du nombre de conneries accumulées en si peu de temps. Celui qui lui a succédé, dans un autre registre, l'arrogance, ne vaut pas mieux. Il a lui-même suscité quelques vives réactions que personne ne critique comme vous avez pu le faire ici.

Systématiquement ramener les gens à leur couleur de peau, qu'ils fassent bien ou mal, finit par les cantonner à celle-ci et à empêcher de voir au-delà.

Le SMS incriminé dans votre commentaire reste inélégant et vulgaire, cela justifiait largement une ou des remarques.

Répondre

Cobra le Cynique

Cobra le Cynique il y a 2 mois

Nous ne sommes pas sur le même registre. Si le terme meuf, qui est d'une utilisation banale chez les jeunes a suscité ces réactions, c'est d'une part parce qu'on ne s'attend pas à un tel langage venant d'une porte parole du gouvernement, certes, mais c'est aussi parce qu'il est connoté banlieue-cité-racaille, c'est en cela que je dis que sa couleur, qui est la couleur des minorités qui vivent principalement dans des banlieues dortoirs, est une circonstance aggravante, parce que dans l'inconscient collectif, le noir ou l'arabe est synonyme de racaille...

Répondre

Latrodecte

Latrodecte il y a 2 mois

Mais justement, refuser de considérer que le terme employé dans le SMS, du fait des responsabilités de son auteur, à ce sujet précis, dans ces circonstances particulières (la mort d'une personne appelle un peu plus de respect et de retenue dans l'expression) vaut remarque et réaction, avant toute autre considération, est déjà problématique en soi et montre un manque de recul. Ce que vous montrez en filigrane dans votre commentaire, obnubilé que vous êtes par des considérations sociales et le "racisme anti-banlieue", qui sont sans doute vrais pour d'autres choses, mais probablement pas ici. Et vous le faites en reprochant aux autres leur étroitesse d'esprit.

Sibeth NDiaye n'est pas plus victime de racisme que le mot "meuf", dans le cas d'espèce. Elle se prend une volée de bois-vert parce qu'elle s'exprime légèrement et mal au mauvais moment. Ne pas vouloir le voir, ou mettre sa peau en avant, c'est chercher à excuser la vulgarité et le manque d'intelligence qu'elle manifeste à cette occasion en cherchant la paille dans l'oeil de ses critique sans voir la poutre dans le sien.

Que "meuf" soit un mot vulgaire, associé à l'argot racaille, vous me l'avez vous-même rappelé plus haut. Il n'a pas sa place au milieu d'un message de porte-parole de gouvernement dans le cadre de l'exercice de ses fonctions, d'une part, et certainement pas pour parler de la mort d'une femme politique de premier plan, quoi que l'on pense de celle-ci, d'autre part.

Le mot est connoté, oui, pour une bonne raison. Et il est peu élégant. Son emploi n'est donc pas anodin et, comme pour tous les mots connotés d'une façon ou d'une autre, provoque des réactions, amusées, admiratives ou agressives.

Cobra le Cynique

Cobra le Cynique il y a 2 mois

Je ne refuse rien. Je donne mon point de vue à savoir que l'argot, plus particulièrement celui des jeunes de banlieue est mal perçu quelque soit les circonstances et surtout quand il est employé par des jeunes issus de la "diversité". Ca s'arrête là.


Commentaire

Annuler

Suivre le Dictionnaire de la Zone