Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2019)

chtar

chtar nom masculin.

1. Prison, cellule, cachot.

Heureusement on est pas des kouffars[1], sinon on s'allumeraient tous | On finirait tous au chtar avec des peines de bâtards (Niro, « Père Fourra », Paraplégique, 2012) .

On est tous passés par le chtar, on a tous connu le prétoire | Les toilettes turques, le mitard, les allumettes, les grattoirs (Mister You, « Qu'est-ce que tu peux faire feat. Niro », MDR2, 2012) .

2. Coup reçu, choc.

T'occupe pas, je suis assuré tous risques. Tu fais mine de vouloir te garer, tu manœuvres comme une gourde et t'emplâtres l'engin, O.K. ? Je veux que la péteuse dérouille. Le tout beau chtar bien saignant, tu piges ? (San-Antonio, La Fête des paires, 1986) .

3. Policier.

Je m'enfuis, plus vite, car les chtars me poursuivent | Ce pourri de Gomez a failli m'envoyer au stepo (Amine, « Le Génie feat. La Fouine », Raï'n'B Fever, 2004) .

4. Bouton, furoncle.

Tu veux qu'je vienne en boîte avec toi, t'es ouf ? Avec les chtars que j'ai sur la gueule, j'vais trop m'afficher !

étym. 1. Autre forme jetard pour « jeter en prison » (Colin) . - 2. De jeton « coup » en argot populaire (Esnault) , d'où jetard, chtar. - 3. Dérive du sens 1. Le policier mettant le détenu au chtar - 4. Dérive du sens 2. Le bouton étant assimilé à un coup.

  1. ↑  « Infidèle », en arabe.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2019 Cobra le Cynique.

Partager

Chargement...

Suivre le Dictionnaire de la Zone