Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2018)

bougnoul

bougnoul adjectif et nom.

1. Noir (individu).

Il n'osait pas entrer le sauvage. Un des commis indigènes l'invitait pourtant : « Viens bougnoule ! Viens voir ici ! Nous y a pas bouffer sauvages ! » Ce langage finit par les décider. Ils pénétrèrent dans la cagna cuisante au fond de laquelle tempêtait notre homme au « corocoro ». (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932) .

2. Arabe ou maghrébin.

— La différence entre un bougnoul et un bamboula ? | — Bah je sais pas moi | — Bah y en a pas, sauf que le bougnoul, il monte pas aux arbres ! (Saïan Supa Crew, « La Preuve par 3 », KLR, 1999) .

Les gens ont peur, ils consomment plus ces cons !.. Et puis la guerre, tout ça !... — Ah il nous ont mis un beau bordel ces bougnoules avec leurs avions !... (Alain de Greef, « Ben Laden », Les Guignols de l'info, 2001) .

Je préfère regarder les guignols, | Thomas Njigol[1], comme ça j'ai moins l'air bougnoul (Kamelancien, « Du sang sur ma feuille », Coupé du monde, 2013) .

Var. bougnoule .

  travail de bougnoul nom masculin.

3. Se dit d'un travail mal fait. Syn. travail d'arabe.

J'amène plus ma caisse dans ce garage, la dernière fois, il m'ont fait un travail de bougnoul !

étym. Du wolof bougnoul (noir).
Rem. Ce terme raciste datant des colonies a servi d'insulte à l'encontre des étrangers mais aussi des paysans bretons (Colin) .

  1. ↑  Humoriste français d'origine camerounaise.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2018 Cobra le Cynique.

Partager

Chargement...

Suivre le Dictionnaire de la Zone