Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

A B C D E F G I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z

beur

beur adjectif et nom.

Jeune d'origine maghrébine de la deuxième génération. Syn. rebeu.

La problématique principale du roman beur est centrée sur la situation de l'individu dans la société française, ce qui ne préoccupe guère l'écrivain maghrébin. (Charles Bonn, Littératures des immigrations, 2000) .

Curieusement je m'endormis tout de suite, et je rêvai d'une beurette qui dansait dans le métro. Elle n'avait pas les traits d'Aïcha, du moins je ne crois pas. (Michel Houellebecq, Plateforme, 2001) .

L'appellation « beur », qui a été créée à la mode « verlan » en inversant l'ordre des syllabes du mot arabe : a-ra-beu donne beu-ra-a, puis beur par contraction, confirme une volonté de distinction, de démarquage pour inscrire une différence culturelle avec les Français dits de « souche ». (Najib Redouane, Où en est la littérature beur ?, 2012) .

Verlan rebeu ou reubeu.

étym. Verlan de arabe.
■ Resuffixation féminisée de beur.
Rem. 1. Le terme beur, datant du début des années 80, désignait les jeunes d'origine maghrébine de la deuxième génération. Le terme s'étant répandu tant dans les classes politiques que dans les médias, les jeunes l'ont abandonné au profit du terme rebeu qui est lui-même le verlan de beur.
2. Le nom féminin se trouve sous les formes Beur, Beure ou Beurette, l'adjectif, lui, ne se trouve au féminin que sous les formes beur ou beure.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager