Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T V W Y Z

tapin

tapin nom masculin.

1. Prostitution, racolage sur la voie publique.

J'ai mis les mots au tapin pour la sensation | Au trottoir les syllabes, prostitué la diction (IAM, « Chez le Mac », L'École du micro d'argent, 1997) .

2. Prostituée.

Tu es juste une putain d'avaleuse de sabre, une sale catin | Un sale tapin, tous ces mots doux c'était que du baratin (Orelsan, « Sale Pute », 2007) .

Dur de rester halal quand des porcs gouvernent | La dalle comme un tapin qui fait journée portes ouvertes (Zekwe Ramos, « Ghetto Bill Gates feat. Zesau », Seleçao, 2011) .

J'ai commandé deux cafés, l'un pour moi, l'autre pour le temps | Que je viens tuer à tâtonner des textes sans pour autant | Parvenir à triturer les mots comme je l'entends | Attendant depuis longtemps comme un tapin peu bandant (Lucio Bukowski, « La Vie devant », Le Chant du pendu, 2012) .

  faire le tapin locution verbale.

3. Se prostituer, racoler. Syn. tapiner.

Dès le printemps, ça kène comme des lapins, les chattes ont les poils hérissés | Toutes en chaleur, ça fait le tapin pour une vodka chez l'épicier (Hayce Lemsi, « Les Z'anni Monnaie », 2010) .

étym. De taper dans le sens « aborder qqn » (Colin) .

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager