Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

A B C D E F G I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z

vénère

vénère adjectif.

1. Énervé, agacé, fâché.

J'étais avec mon pote black vénère on avait soif | C'était l'été on galérait il était 2 ou 3 heures du mat (Ol Kainry, « Scènes de bâtard », Les Chemins de la dignité, 2004) .

Détourné du chemin droit, j'ai deux mains gauches, j'suis vénère (Sultan, « 4 étoiles feat. Rohff », Des jours meilleurs, 2012) .

Elle désamorçait une bombe humaine quand j'étais vénère (Sinik, « Wanted feat. Cici », La Plume et le Poignard, 2012) .

verbe transitif.

2. Énerver.

Punchline sur punchline, le public sent que j'ai mal | J'sors du bloc ou j'sors du jameh, j'sens que j'vénère (Fababy, « Bonne année deux mille douilles feat. Rabah, Sadek, S.Pri noir, Still Fresh & Sultan », 2012) .

  se vénère verbe pronominal.

3. S'énerver.

Il se vénère braque mon frère | Et moi ça me fout la trouille | Il me reste qu'une chose à faire, | Pour lui foutre les boules | C'est de le braquer à mon tour (Singuila, « Le Damné », 2002) .

On est prêts à tous s'vénère pour une grande bouffée d'herbe pure | On s'voit tous pépère mais il est plus l'temps, mouflet, d'faire l'mur (Areno Jaz, « Juste une pause », Alias Darryl Zeuja, 2012) .

étym. Verlan de énervé.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager