Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

A B C D E F G I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z

ripou

ripou adjectif.

1. Pourri, mauvais, corrompu.


Tramber & Jano - (Kébra chope les boules- 1984).
nom masculin.

2. Policier corrompu.

— Heureusement qu'il n'y a pas que des ripoux chez les flics ! […] — Dites donc, ça veut dire quoi ripou ? — Ah tu connais pas le verlan ? Tu inverses les syllabes des mots. Ripou pourri, pourri ripou. — Ah oui, oui, oui…— Tu comprends biledé, par exemple ? — Biledé... Dé... Débile ! — Voilà, tu y es mon petit bonhomme ! (Claude Zidi, Les Ripoux, 1984) .

Si j'devais saisir la Justice, ce s'rait par les ch'veux | Car les lois sont faites par les riches et ne protègent qu'eux | Clic Pah ! Une balle part et qui c'est qui paiera ? | Un d'mes frères piégé par un ripou couvert par un avocat (Mentalités Sons Dangereux, « Des tas d'coups », Hors Piste Vol. 1, 2012) .

— Ripoux ! Espèce de ripou, lança Marek. — Ça vous dérange ? — Un flic ça chlingue, un ripou ça pue. (François Debout, Quand la nuit tombe, 1999) .

étym. 1. Verlan de pourri. - 2. Suite au film de Claude Zidi Les Ripoux (1984) racontant l'histoire de deux policiers corrompus, ce terme a été popularisé dans les médias avec le sens de policier corrompu.
Rem. Au pluriel, le nom s'écrit généralement ripoux.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager