Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2019)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

boxon

boxon nom masculin.

1. Maison close.

Victorien fit un geste obscène, accompagné d'un clin d'œil. Puis il se pencha vers Eugène-Marie, et baissant d'un ton avec affectation : — Essaie de semer tes parents ce soir, je t'emmènerai au boxon. — D'accord, dit Eugène-Marie. — Ça n'a pas l'air de te faire peur le boxon…— Ce ne sera pas la première fois. (Roger Vaillant, Un jeune homme seul, 1951) .

2. Grand désordre. Syn. bordel, dawa, sbeul.

Son connard de p'tit frère est v'nu jouer au cow-boy | Dans sa piaule, c'est l'boxon et ça lui fout la gerbe ! (Renaud, « Baston ! », Marche à l'ombre, 1980) .

Ici, c'est le boxon, alors je fais mon possible pour pas qu'on m'agrafe | Des bouffons s'étoffent pendant que j'étouffe à enchaîner des tafs (Scred Connexion, « Le beat qui tue », Selexion 99/2000, 2000) .

Le hip-hop c'est mon super pote quand il fout le boxon | Mais un ennemi quand il est plat comme une vibe de Matt Houston (L'Atelier, « Le hip-hop c'est mon pote », Buffet des anciens élèves, 2003) .

étym. Deux étymologies possibles. Resuffixation du mot argotique bocard, « maison close » (Colin) . Terme de l'anglais vulgaire boxon pour désigner un « cabinet particulier de taverne ».

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2019 Cobra le Cynique.

Partager

Chargement...

Suivre le Dictionnaire de la Zone