Haut de page

Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2017)

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

kiffer

kiffer verbe transitif.

1. Aimer à la folie.

Kiffe mon solo et ferme ta gueule négro (Doc Gynéco, « Tout saigne », Hostile Hip Hop Vol. 1, 2006) .

Et si tu kiffes la vibe sert toi un verre de Jack | Allume un blunt de seum et tire une latte pour Black (Black Kent, « Audemars Piguet », 2012) .

verbe intransitif.

2. Apprécier, aimer. Syn. flasher.

DJ Abdel à l'ancienne en fond sonore | De la ky-fun pour kiffer sur un bon ceaumor (Dj Abdel, « Aller sans retour feat. Kayna Samet & Sinik », Évolution, 2011) .

Des années, à kiffer sur une fouf qui s'en branle, l'étouffe | Il s'en prend à dieu, prie le diable, s'imaginant à deux dans le gouffre (Lino, « Où les anges brûlent », « Paradis assassiné », 2005) .

Clique pas sur mon son sale pute si tu kiffes pas (Niro, « Bien ou koi ? », Paraplégique, 2012) .

3. rare. Perdre son sang froid, avoir une réaction démesurée face à une situation.

C'est bon, j'vous ai dis qu'j'avais pas mes papiers, pas la peine de kiffer !

étym. De kif « plaisir ». Le sens 3, assez rare, vient du fait que le kif (chanvre indien) peut faire perdre la tête.

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2017 Cobra le Cynique.

Partager