Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

Dernières consultations

Top des contributeurs
(2019)

casser

casser verbe transitif.

1. Humilier, se moquer, ridiculiser. Syn. chambrer, gazer, tailler.

Quoi ? Pourquoi je suis tout blanc ? Non, primo je suis pas complètement blanc, j'ai du sang créole. Et secondo, quand t'es sous la vague à 120 miles à l'heure… T'as pas l'temps de bronzer si tu veux ! J't'ai cassé là ! (Jean Dujardin, « Brice de Nice », Graines de star, 1997) .

  se casser verbe pronominal.

2. S'en aller, partir, fuir. Syn. s'arracher.

C'est tout jeune et ça ne sait pas | Que pour les amoureux, hélas | La vie est bien dégueulasse | Un beau jour l'amour se casse | Comme toi… (Renaud, « Mal barrés », Boucan d'enfer, 2002) .

Arrêtez d'nous castrer du matin au soir | On rêve de se casser loin de vos espoirs | Vous qui avez besoin de Roselmack et d'Obama | Pour enfin respecter les noirs (Diam's, « Dans le noir », S.O.S., 2009) .

Je me casse, salut la vie, je suis revenu prendre du sursis (Klub des Loosers, « Vielle Branche », La Fin de l'espèce, 2012) .

étym. 1. Emploi du verbe usuel au sens figuré. - 2. Provient de l'expression argotique se la casser (la jambe) (Esnault) .

Le Dictionnaire de la Zone. Tout l'argot des banlieues. © 2000 - 2019 Cobra le Cynique.

Partager

Chargement...

Suivre le Dictionnaire de la Zone